29

Juin, 2017

Alternance : comment réussir sa candidature en Rhône-Alpes

By: | Tags: , , , , , , , | Comments: 0

Il est bon de connaître les trucs et astuces pour optimiser tes chances lors de ta candidature, à la fois dans tes CV et lettre de motivation, et bien sûr lors de l’entretien.

Si l’on a peu d’expérience professionnelle, comment faire ?

Tout le monde n’a pas eu l’occasion d’avoir des expériences professionnelles avant d’entrer en BTS. Cependant, les recruteurs regardent aussi du côté des activités extra-scolaires, des hobbies, des projets sur lesquels l’étudiant s’est engagé.

Toute expérience est bonne à prendre : engagement dans un club, compétitions sportives, baby-sitting, bénévolat, séjour à l’étranger…et même délégué de classe ! Il faut savoir dire ce que ces expériences nous ont apporté, et donner des chiffres : j’ai gardé x enfants, j’ai fait du bénévolat dans une équipe de x personnes, etc. L’objectif est de prouver au recruteur que l’on a pris du recul et qu’on a analysé les bénéfices de ses expériences.

Si l’on n’est pas sûr(e) de son projet professionnel, comment faire ?

Il n’est pas évident d’imaginer sa future carrière quand on a à peine 20 ans. Cependant, il faut savoir expliquer concrètement au recruteur dans sa lettre de motivation puis en entretien pourquoi on fait le choix de l’alternance, et la fonction que l’on vise à l’avenir.

Si tu n’es pas sûr à 100% de faire le métier en question à l’avenir, ce n’est pas grave : il s’agit seulement de montrer que tu penses à ce que tu feras plus tard, même s’il est probable que ton projet professionnel évolue pendant ton alternance.

Sois honnête, si tu hésites entre différentes carrières, explique ce qui t’intéresse dans tel poste et dans tel autre poste au recruteur.

Surtout, ne t’invente pas une vie ! Reste fidèle à toi même et à tes souhaits.

Dans le cas d’une alternance, en rédigeant CV et lettre de motivation, il faut que le projet professionnel coïncide avec les missions proposées par l’entreprise. Ainsi, tu mettras toutes les chances de ton côté.

Comment organiser son CV ?

Un CV bien structuré attirera l’oeil du recruteur. Il faut d’abord lui donner un titre, placé en haut du CV, soit en haut à droite, soit en-dessous de sa photo. Le recruteur peut ainsi identifier le motif de ta candidature d’un simple coup d’oeil. Par exemple : «Etudiant(e) en BTS … recherche contrat d’alternance dans le secteur de … ».

Pour la structure, il faut placer 4 rubriques, généralement les unes en-dessous des autres : l’état civil, la formation, les expériences professionnelles et les centres d’intérêt.

Dans la partie “état civil”, il est important de mentionner ses coordonnées pour être sûr que le recruteur puisse facilement nous recontacter par mail, téléphone ou courrier. Si tu as le permis, le mentionner est un plus.

La partie “centres d’intérêt” ne doit pas être négligée, car pour le recruteur c’est un aperçu de notre personnalité. Des voyages à l’étranger et une passion pour un pays prouvent une certaine ouverture d’esprit, un sport d’équipe en compétition montre l’esprit d’équipe et le goûte de l’effort du candidat, etc.

Dans la partie “expériences professionnelles”, ne pas hésiter à mentionner tout ce que l’on a pu faire jusque-là, même si cela n’a pas de lien avec la formation à laquelle on postule. Pour le recruteur, toute expérience montre la motivation du candidat à travailler et à enrichir ses connaissances, quel que soit le type de travail. Il ne s’agit pas de lister bêtement des intitulés, il faut aussi pour chaque expérience préciser la date, la durée, les compétences développées et des chiffres clés. Les mots clés devront être pertinents pour que le recruteur se souvienne de toi.

Côté esthétique, il faut rester sobre, le CV doit tenir sur une page suffisamment aérée, il faut bannir les couleurs criardes et les fioritures. “Le mieux est l’ennemi du bien” paraît-il, alors autant rester minimaliste que tomber dans le too much.

Cependant, dans certains secteurs créatifs, c’est un plus de personnaliser son CV, surtout si on maîtrise Photoshop. A condition de rester professionnel.

Comment bien se préparer à l’entretien ?

Un entretien, ça se prépare, car plus on est préparé, plus on met les chances de son côté et on est bien moins stressé le jour J.

Le but de l’entretien pour le recruteur est de vérifier l’adéquation entre tes motivations, ton projet professionnel, et les missions proposées au sein de l’entreprise.

Pour te préparer, regarde le site internet de l’entreprise, fais une fiche avec les informations clés, renseigne-toi sur ses actualités. Identifie les valeurs de l’entreprise, son état d’esprit. Le recruteur va forcément te demander pourquoi tu veux intégrer son entreprise (et pas une autre !). Il faut donc être clair dans ta tête sur ce que tu recherches.

Comment réagir en cas de “question piège” lors de l’entretien ?

Un entretien se prépare, donc même les questions en apparence difficiles sont en réalité logiques. Il ne faut pas se laisser déstabiliser, garder le sourire et son sang froid. Et ne pas répondre rapidement sans réfléchir quelques secondes à la question posée – en cas de doute sur le sens de la question, on peut aussi vérifier auprès du recruteur – “Vous voulez dire… ? Vous me posez cette question au sujet de… ?” – plutôt que de répondre à côté de la plaque !

« Que pensez-vous apporter à l’entreprise ? » : parler de ses compétences, de ses qualités, développées lors d’expériences diverses. Ne pas se contenter de dire que l’on est jeune et que c’est bien pour l’entreprise.

« Quels sont vos qualités et vos défauts ? » : demande à ta famille et à tes amis ce qu’il pense de toi, et tu verras que tu as de belles qualités malgré tes quelques défauts. Souvent, une qualité a aussi un revers de la médaille qui apparaît comme un défaut : une personne spontanée devra aussi faire attention à ne pas parler trop vite ou agir trop vite, une personne organisée et “carrée” devra aussi faire preuve de souplesse face à certaines situations, etc.

« Avez-vous défini une mission adaptée à vos études et que vous pourriez mener au sein de l’entreprise ? » : il faut s’assurer que la formation théorique du BTS correspond à l’annonce de l’entreprise.

Leave a Reply